Cécile Percie du Sert et Jean Paul Ladrix s’engagent avec ‘Unis Pour Luchon’

Nous sommes fiers d’annoncer aujourd’hui l’engagement de Cécile Percie du Sert et de Jean Paul Ladrix avec la liste ‘Unis Pour Luchon’ pour les municipales de 2020. Vous trouverez ci-dessous leurs communiqués officiels.

J’ai la conviction que Luchon a besoin d’un véritable projet de développement qui soit suivi dans la durée, ce qui manque aujourd’hui. L’idée de travailler sur un projet de ville et sur des projets de quartier avec des personnes ayant des sensibilités différentes ainsi que des compétences différentes est attirante et motivante. Un peu partout on entend des demandes pour plus de rassemblement : j’ai rejoint Gérard Subercaze et son équipe pour répondre à cette demande. Gérard est un homme pragmatique avec une expérience de chef d’entreprise et de conduite de projet ; il a des connaissances techniques et il veut rassembler largement.  Il sera le maire concret dont la ville a besoin pour retrouver de la lisibilité sur son avenir et rompre avec le pessimisme. 

La ville a besoin de sérieux, des projets réalistes et des investissements, pas de grandes promesses et d’annonces qui ne sont ensuite jamais réalisés. Et la ville a besoin d’un maire bienveillant, qui communique avec les habitants : Gérard est quelqu’un qui aime discuter, qui sait écouter les gens, qui est capable de rassembler et surtout qui est accessible. Je crois que c’est la personne qu’il faut pour rassembler et redresser LUCHON.  

Avec mon expérience d’adjointe et de présidente de la MJC, avec ma sensibilité écologiste et tout simplement avec mon expérience d’habitante de Luchon, je veux aider à retisser le lien entre la mairie et les habitants de Luchon, ainsi qu’avec les associations. La commune c’est chacun d’entre nous : il n’y a pas la mairie d’un côté et les habitants de l’autre. Les habitants doivent pouvoir discuter des projets, donner des avis et les élus doivent accepter d’expliquer leurs démarches. 

Cécile Percie du Sert, le 1er Novembre 2019

A Luchon, j’entends beaucoup parler du « potentiel » de notre ville mais lorsque l’on mesure l’écart entre ce potentiel et l’état réel de la ville, je constate qu’il est urgent d’imaginer une nouvelle approche. 

En effet, construire et développer un programme pour les six prochaines années est, plus que jamais nécessaire mais pas suffisant. Il faut un projet et il faut une méthode : que ceux qui seront choisis pour l’appliquer travaillent dans un climat de confiance réciproque, soient sûrs que leurs idées seront prises en considération, et surtout, viennent d’horizons différents pour que l’action municipale bénéficie de cette diversité de pensée. Une telle façon de procéder permettra de surmonter les divisions qui nous ont tellement porté préjudice et dont j’ai été le témoin. Il est temps de faire avancer concrètement notre ville.  

S’unir pour Luchon : voilà la méthode que nous avons adoptée depuis de nombreux mois pour rassembler compétences et envies autour de Gérard Subercaze à qui nous avons demandé de prendre la tête du projet et aux côtés de qui je m’engage. » 

Jean Paul Ladrix, le 1er Novembre 2019