Il faut rénover les piscines de Luchon!

Compte-rendu d’entretien entre le Collectif Pour la Rénovation des Piscines de Luchon et Gérard Subercaze, le 9 novembre 2019

La tête de liste d’Unis Pour Luchon, Gérard Subercaze a échangé avec le Collectif Pour la Rénovation des Piscines de Luchon lors d’un second entretien, manifestant son intérêt pour le projet piscine qui selon lui sera structurant pour les 25-30 prochaines années. Un centre aquatique à Luchon est en adéquation avec sa ligne de campagne: défendre l’intérêt de la population locale.

En attendant l’aboutissement du projet d’un futur centre aquatique qu’il soutient et encourage, il insiste sur une solution provisoire et remet en cause la fermeture du bassin Chambert.

M. Gérard Subercaze souligne que la solution provisoire «Luchon plage» de l’été dernier n’a pas répondu aux attentes de tous les luchonnais. Le temps que le futur centre aquatique puisse voir le jour, il encourage le Collectif à avancer dans le sens d’une solution provisoire permettant notamment que ce service public soit maintenu pour l’accès aux écoles, collèges et lycée. Il attire l’attention du collectif sur le fait que le coût de l’installation provisoire (chaque année depuis 2019 jusqu’à l’ouverture d’un nouveau centre aquatique estimé à fin 2022) coûtera entre 900.000 Euros et 1M d’Euros pour ne rien avoir à l’arrivée alors qu’un équipement permettant de rouvrir provisoirement le bassin de Chambert sur la même durée mais tout le temps est possible à moindre coût (environ un tiers de la dépense).

Quant au futur projet à Alban Rougé M. Gérard Subercaze envisage plusieurs solutions, rejoignant en partie notre idée avec un bassin sportif et un second plus petit couvert avec une partie amovible. Pour lui ce type de projet doit être réalisé en concertation avec les habitants. Il rappelle qu’il faudrait aussi impliquer le futur maire de Saint-Mamet puisque le projet verra le jour sur le territoire de sa commune et qu’il faudra alors lever des problèmes administratifs.

M. Gérard Subercaze répond positivement à nos revendications. Il souhaite soutenir, accompagner en l’améliorant si c’est possible, et accélérer notre démarche car selon lui un centre aquatique pourrait voir le jour dans un délai de 3 ans. Il a encouragé le Collectif à poursuivre la diffusion de nos revendications et de nos idées.

Le Collectif Pour la Rénovation des Piscines de Luchon, le 09/11/2019